Texte à méditer :   Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?   Shadock
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://provence.web.free.fr/Provence/data/fr-articles.xml

Le train des Pignes Central-Var

  

La ligne Central-Var est une ancienne ligne de chemin de fer à voie métrique française reliant Nice (Alpes-Maritimes) à Meyrargues (Bouches-du-Rhône) par Grasse et Draguignan (Var). C'était une des trois lignes du réseau « Sud-France ». 

Les travaux débutèrent à partir de Draguignan en direction de l’ouest en 1886. La ligne fut ouverte jusqu'à Salernes en avril 1888, Barjols en août de la même année, et Meyrargues fin janvier 1889.

L’inauguration officielle de la section Draguignan - Meyrargues eut lieu le 22 mars 1889. C’était la première fois en France qu’une ligne à voie étroite atteignait une centaine de kilomètres de long.

La situation étant particulièrement tendue entre la France et l’Italie, les militaires exigèrent que le tronçon Nice - Draguignan puisse accepter le passage de trains à écartement standard. On adopta alors un curieux système à 4 files de rails, qui fut ensuite transformé en 3 files de rails, permettant ainsi de faire circuler sur la même voie des trains à écartement normal et des trains à écartement métrique. 

En 1913, il fallait plus de 11 heures pour parcourir les 210 km (soit une moyenne de 20 km/h). Les temps de trajet étaient trop longs. La desserte devint très rapidement une desserte locale sur chacun des tronçons, sans correspondances entre eux, et ces omnibus furent vite concurrencés par l’automobile et les autocars.

En 1925, les lignes du réseau "Sud-France" sont reprises par la société des Chemins de fer de Provence

En 1933, l’exploitation de la ligne est confiée aux Ponts et Chaussées. Dans un souci de relance, il est fait en 1935 l’acquisition d’autorails Renault type ABH, qui remplacèrent avantageusement les trains à vapeur. Ces nouveaux engins permettaient d’accélérer le trajet donc de raviver l’intérêt pour la ligne.

Pendant la guerre, l'armée mit fortement à contribution les infrastructures, qui étaient bien entretenues et résistèrent.

Malheureusement, le 24 août 1944, l’armée allemande détruisit les trois principaux viaducs situés dans les Alpes-Maritimes :

  • le viaduc de Pascaressa (en dessous du village de Tourrettes sur Loup) ;
  • le viaduc du Loup ;
  • le viaduc de la Siagne.

Le pont de la Manda sur le Var sera aussi partiellement détruit. La décision de reconstruire ces ouvrages n’a pas été prise par l'État, dans le cadre des réparations de guerre.

Dès 1945, la ligne Central-Var est alors limitée à la section Meyrargues - Tanneron, puis définitivement fermée le 2 janvier 1950. La voie de chemin de fer est donc déclassée, sa plate-forme privée de rails sera attribuée aux communes, qui déplorèrent ce démantèlement10.

De nombreuses sections de cette plate-forme ont été requalifiées en routes, comme à Vence et à Salernes, où elles sont utilisées en voie de contournement nord de la ville.

La ligne subsiste dans la mémoire locale grâce à de nombreux vestiges tout au long de son tracé.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_Central-Var

En 2015, un projet de geocaching nait sur Geocaching PACA, des geocacheurs se mobilisent, recensent les gares faisant déjà l'objet de caches, les gares, les lieux ou géocacher et le 22 août 2015 le projet de pose de caches sur la ligne Train des Pignes Central-Var démarre avec la pose de la cache de la gare de Meyrargues.

Voici la liste des sites de poses de caches


Date de création : 25/08/2015 @ 09:12
Dernière modification : 25/08/2015 @ 09:12
Catégorie : Autres pages - Geocaching
Page lue 1457 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Coup de cœur

Coup de cœur

Un p'tit coup de cœur pour le nouveau site des Geocacheurs de Provence et de Partout.

Si vous ête géocacheur en Provence ou ailleurs, venez chercher des infos et peut-être rejoindre le groupe.