Des romans mettant en scène le géocaching …

Un p’tit coup de cœur (je n’ai rien à y gagner) pour le géocaching et la littérature puisqu’un joueur varois est aussi un auteur et met en scène le géocaching dans ses romans.
Peut-être une bonne idée de cadeau …

Les Ebooks et livres classiques

Extraits du roman « Le mystère de la Chèvre d’Or » – Chapitre 1 – Près du Verdon

« Il n’a plus la notion du temps passé. Il rampe dans ce boyau depuis à peine vingt minutes mais il lui semble qu’il y crapahute depuis plus d’une heure. Par moment le passage est si étroit que , même allongé, il a des difficultés à se mouvoir. Il souffre déjà beaucoup de ses coudes dont il se sert pour avancer sur une roche rarement lisse malgré le travail de l’eau durant des siècles. Les parois du conduit naturel sont le plus souvent striées, ou alors le sol est jonché de débris rocheux de toutes tailles qu’il doit dégager pour assurer son cheminement. De toute façon, il est hors de question qu’il fasse demi tour à cet endroit. Sa marge de manœuvre est quasiment inexistante depuis qu’il s’est engagé dans cette voie et c’est uniquement l’espoir de découvrir une partie plus large, voir une salle assez vaste, qui l’a ainsi poussé de l’avant. Il tient devant lui dans la main droite une lampe torche dont la lumièresalvatrice s’estompe peu à peu, ce qui commence à l’inquiéter sérieusement. Bien sur il y a cette batterie de rechange dans son sac à dos ainsi qu’une lampe à dynamo, mais pour l’instant, il lui est impossible d’effectuer le remplacement. Étant donné l’étroitesse du lieu, il traîne le sac derrière lui par le truchement d’une corde attachée à sa ceinture. Si la lumière vient à lui faire défaut, il faudra qu’il parvienne à remonter suffisamment le sac le longde son corps pour que cela lui permettre de permuter les accus. Il arrive à un nouveau coude dans la roche et reprend espoir. Il va peut-être pouvoir effectuer son demi-tour et refaire le chemin en sens inverse… »

Leave a Reply